Pourquoi offre-t-on du parfum ?

 
 
Est-ce un cadeau comme un autre ?
Pas vraiment, quand on y pense. Le parfum est un produit intime. Témoin invisible de notre vie quotidienne, il nous suit partout où que nous allions. Effacé, discret, présent ou même tonitruant, il nous revient de choisir son caractère. Qui n’a jamais vu sa matinée, voire sa journée gâchée par un parfum trop entêtant, trop braillard ? Au contraire, qui ne s’est jamais énervé contre son compagnon odorant trop timide ?
Et puis il y a ces empreintes silencieuses qu’il laisse sur nos souvenirs, hors champ de vision de notre conscience. Chaque étape de la vie passée en sa présence sera autant de marqueurs indélébiles dans la mémoire. Ces madeleines de Proust, ces capsules temporelles qui arrivent sans crier gare, partout, tout le temps. Sur un inconnu, un parent, une amie, un voisin, le souvenir olfactif a de merveilleux cette force de frappe magiquement aléatoire. En bien comme en mal.
Qu’il est difficile et dérangeant de croiser le parfum d’un ou d’une ex. Cet exemple, un peu rude, permet une transition vers la question suivante.
 
 
alors pourquoi diable en offre-t-on ?
Si cela est si intime, comme vu plus haut et que malgré tout, nous nous entêtons à offrir du parfum, c’est qu’il doit bien y avoir une raison.
À mon avis, il y en a plusieurs ; la première étant extrêmement pragmatique. C’est le côté pratique de ce cadeau. En effet, si l’on connaît bien la personne, au point de savoir quel parfum elle porte habituellement, pourquoi se priverait-on d’un cadeau facile et qui plaira à coup sûr ?
La seconde raison est cette porte d’accès au luxe, un monde d’ordinaire inaccessible. En offrant tel ou tel parfum, on offre l’image, souvent très travaillée, d’une marque, d’un univers. Le parfum que l’on transmet devient alors un sésame vers l’ultra sélectif.
Ensuite, culturellement, le parfum est un produit qui s’offre beaucoup. En occident, mais aussi en Asie, où l’on donne un parfum pour la symbolique. Nul besoin de l’utiliser par la suite.
Enfin, il existe une autre raison, plus tacite, plus induite : un lien puissant à l’affect. Le parfum est un produit spécial, car il influe, inconsciemment sur son détenteur. C’est un excellent moyen pour celui qui l’offre de marquer l’intimité de celui qui le reçoit. On associe souvent, avec une aisance folle, une odeur à quelqu’un. Cela en devient même parfois une véritable carte d’identité olfactive. Au point où l’on refusera d’acheter un parfum car unetelle ou untel le porte. En définitive, on associera bien volontiers le parfum que l’on porte à celui qui nous l’a offert. Malin et mignon à la fois :)
  

 
En définitive, et vous l’aurez compris, offrir un parfum n’est jamais anodin. Alors, en cette période de Saint-Valentin si votre choix se cantonne à la Sainte Trinité : parfum, chocolat ou bouquet de fleurs, optez pour un cadeau dont il ou elle se souviendra ;).



Related Posts

L'anosmie, le silence d'un sens
L'anosmie, le silence d'un sens
Nous braquons les projecteurs sur un handicap souvent incompris qui réalise un grand retour sur la scène médiatique à...
Read More
Nait-on nez ?
Nait-on nez ?
  Ô toi, qui dans les méandres d’internet cherche désespérément une réponse à la question : existe-t-il dans ce bas m...
Read More
Comment se parfumer
Comment se parfumer
"Comment se parfumer" ? Mais la réponse semble toute trouvée. Il vous suffit de prendre votre flacon et de le vaporis...
Read More

Laisser un commentaire